Monographie de collectif: Flor de Pèira

RSP, novembre 2018

Résumé

Les légumineuses fourragères, les protéagineux et les céréales de variétés de pays cultivés en rotation, se sont avérés particulièrement adaptés aux terres en friche des zones méditerranéennes sèches, libérées par les arrachages récents de vigne en lien avec la crise viticole1. De plus, depuis quelques années, les variétés de pays sont l’objet d’un engouement médiatique qui favorise leur valorisation auprès des consommateurs. L’Aude abrite plusieurs pionniers des semences paysannes et de la meunerie à la ferme, ainsi qu’un acteur important de la boulangerie de luxe.

Le collectif est né d’une convergence entre des boulangers bio locaux qui souhaitait relocaliser leur approvisionnement en farine et des céréaliers pratiquant la meunerie à la ferme. En 2012, une charte2 fixant les objectifs communs est élaboré, suivi du dépôt de la marque « Flor de Pèira » (« Fleur de pierre » en occitan en référence à la mouture sur meule de pierre). Elle rend compte de la volonté de fédérer les initiatives individuelles de production de farines, écrasées sur meule de pierre, à mouture T80 minimum et sans additifs.

À télécharger