Diversité d’organisation des initiatives de filières longues en blés paysans

Emma Flipon, ITAB, 13 septembre 2018

Résumé

L’agriculture biologique, et avec elle l’utilisation des semences paysannes, sont actuellement en pleine expansion en France. Dans le cas du blé, cela a pour conséquences la création de nouvelles filières longues de transformation de cette céréale. Ces filières semblent nécessaires au changement d’échelle des semences paysannes, puisqu’elles permettent à une plus grande diversité d’agriculteurs de les produire. La création de filières longues autour des blés paysans pose néanmoins de nombreuses questions au sein des associations du Réseau Semences Paysannes, lesquelles défendent des valeurs de juste rémunération des paysans tout en proposant des prix abordables pour les consommateurs, de maintien d’une agriculture locale et paysanne, et d’organisation en collectif afin de gérer les semences paysannes comme un commun. En effet, la création de filières longues signifie souvent l’arrivée dans leurs organisations de nouveaux acteurs qui ne partagent pas forcément les mêmes valeurs ou qui ne saisissent pas la portée de l’utilisation des semences paysannes. Cela suppose aussi souvent de convenir de nouvelles organisations afin de gérer ces filières longues et de fournir un produit de qualité aux consommateurs. Lors de ce stage, trois questions fondamentales ont pu être identifiées, qu’il semble nécessaire de se poser lors de la création de nouvelles filières centrées sur les semences paysannes : comment construire les prix tout au long de la filière ? Comment prendre en compte le travail de sélection des semences ? Comment préserver les dynamiques collectives des associations ?

À télécharger